Le pied du cheval âgé

sabot cheval âgé

"Pas de pied, pas de cheval !", cet adage s’applique aussi aux vieux chevaux. Bien connaître l’évolution des pieds du cheval vous permettra de prévenir certaines dégradations.

Vieillissement du pied du cheval

Au cours du vieillissement, la corne pousse plus lentement ; elle est par ailleurs plus fragile, plus tendre et plus friable. Le sabot du vieux cheval sera ainsi sujet aux seimes et aux bleimes qui nécessiteront l’intervention du maréchal-ferrant et/ou du vétérinaire.

Le pied a tendance aussi à se resserrer, enfermant ainsi la fourchette et limitant sa fonction de pompe et d’amortisseur ; des pourritures peuvent alors apparaître. Si le cheval présente des défauts d’aplomb, il sera nécessaire de procéder à un parage régulier pour assurer un développement harmonieux des sabots. Il peut parfois même être nécessaire de continuer à ferrer le cheval, pour assurer le maintien d’un bon aplomb du membre.

Pathologies rencontrées : Seime d'herbage

La seime "d’herbage" concerne les chevaux déferrés : la fente de la paroi débute à l’extrémité inférieure du sabot et s’évase vers le haut tandis que la seime classique débute au niveau de la couronne et descend vers le bas (elle est souvent due à une lésion au niveau du bourrelet périoplique, responsable de la fabrication de la corne).

Le traitement consiste à agrafer ou barrer la seime pour limiter son extension. Une complication de la seime est la fourmilière : décollement de la paroi ou de la muraille du tissu sous-jacent ; des impuretés vont agrandir l’espace et engendrer la formation d’un abcès. La bleime est une contusion au niveau de la sole ; sans traitement elle peut se transformer en abcès.

Soins et traitements des pieds des vieux chevaux

L’application régulière d’onguents, d’huiles, de lotions asséchantes permettra d’assurer un bon vieillissement des sabots : votre vétérinaire ou votre maréchal-ferrant vous indiquera le produit à utiliser en fonction de la texture de la corne.

Des compléments alimentaires et notamment la biotine permettent de maintenir une bonne pousse de la corne.

Des ferrures avec plaques (cuir, silicone,…) peuvent permettre d’éviter les abcès pour des chevaux dont la sole est devenue très fragile.

Le curage régulier des pieds, avec une attention particulière portée aux lacunes médianes et latérales permet un suivi attentif ; cependant, attention de ne pas lever trop haut les pieds du cheval lors de cette opération : c’est à vous d’adapter votre position aux possibilités physiques de votre cheval vieillissant. Le vieux cheval se déplace peu et la vascularisation du pied est alors moins bien assurée ; l’exercice physique du cheval âgé apporté par le cavalier permet de remédier au problème.

La nature du sol sur lequel évolue votre cheval est déterminante pour conserver des pieds en bon état et assurer le confort de votre vieux cheval.

revenir aux conseils

Questions / Réponses

La corne continue-t-elle à pousser chez le vieux cheval ?

La pousse de la corne est continue tout au long de la vie du cheval ; néanmoins, elle pousse moins avec l’âge. On peut compléter la ration du cheval avec de la biotine qui favorise cette pousse .On peut aussi stimuler la zone de pousse de la corne, le bourrelet périoplique : appliquer quotidiennement de l’huile de laurier au moyen d’une brosse à dent sur le bourrelet périoplique. L’exercice physique permet aussi de favoriser la pousse de la corne , en augmentant l’effet de « pompe sanguine » du pied à chaque appui de la fourchette , améliorant ainsi la vascularisation du pied et l’absorption des nutriments. Le bon entretien de la fourchette aide à cette fonction.

Faut-il parer les pieds du vieux cheval ?

La corne des pieds du cheval pousse durant toute sa vie ; néanmoins, la qualité de cette corne a tendance à baisser avec l’âge. Le parage est indispensable pour garder la morphologie du sabot et préserver les aplombs du cheval ; il doit s’effectuer 4 à 6 fois par an. Il faut privilégier un parage "léger" plus fréquent qu’un parage trop important qui risque de perturber le vieux cheval dans ses appuis.