L'alimentation du cheval âgé

Alimentation vieux cheval

La modification de l’efficacité de l’appareil digestif du cheval vieillissant et l’évolution de sa dentition, ainsi que l’adaptation des efforts physiques qui lui sont demandés, amènent à modifier son alimentation au fur et à mesure de son vieillissement.

Les caractéristiques de l’appareil digestif du cheval âgé

Le cheval est un herbivore ; sa principale alimentation est donc constituée d’herbe. L’utilisation du cheval par l’homme et les nouvelles conditions de vie qui en découlent nécessitent l’utilisation de foin (herbe séchée) et d’aliments complémentaires (céréales notamment) pour obtenir une ration équilibrée.

En vieillissant, la dentition du cheval se détériore et son efficacité pour couper l’herbe et l’ingérer diminue (des boulettes d’herbe sont alors recrachées) et le foin devient un aliment difficile à mastiquer et à ingérer. Ces problèmes engendrent une baisse de la salivation et par conséquent une mauvaise digestibilité des aliments et une moindre absorption des nutriments.

Les bienfaits de la prairie chez le cheval

Tant que le cheval se nourrit encore d’herbe, on profitera du printemps et de l’été, période durant laquelle l’herbe est de bonne qualité nutritive pour donner un état d’embonpoint correct afin de faire au mieux durant la période hivernale pour lui conserver cet état.

Lorsque le cheval ne se nourrit plus suffisamment avec l’herbe, le fait de brouter représente uniquement une distraction et il sera nécessaire de nourrir le cheval avec des aliments concentrés. Les fabricants d’aliments proposent de plus en plus d’aliments spécifiques pour les « vétérans », type ration complète, nécessitant des compléments en fourrage moindres.

Adapter les rations

Le cheval âgé mange lentement (2 heures peuvent être nécessaire pour ingérer une ration mangée en 5 minutes par le même cheval jeune) et il faut veiller à ce qu’il n’y ait pas de compétition avec des congénères pour les repas.

Compte tenu de l’efficacité réduite de l’ingestion et de la digestion des aliments, il ne faut pas hésiter à augmenter de façon importante la quantité de nourriture distribuée (2 à 3 fois la ration habituelle), ainsi que le nombre de repas (3 à 4 par jour). Distribuer la ration dans une mangeoire au sol permet de faciliter l’ingestion.

L’eau à volonté

Les vieux chevaux ont tendance à mouiller leur foin et même parfois leur paille pour en faciliter l’ingestion ; il faut donc prévoir de mettre à disposition une bassine d’eau au sol prés du lieu de distribution du fourrage, même s’ils disposent d’un abreuvoir automatique.

La maigreur d’un cheval, au niveau des côtes notamment, n’est pas la marque inéluctable de la vieillesse, mais le signe d’un vieillissement mal géré.

revenir aux conseils

Questions / Réponses

Quel est l’intérêt d’utiliser des graines germées pour votre cheval ?

La germination transforme une partie de l’amidon de la graine en sucres, plus faciles à digérer pour le cheval, notamment pour le vieux cheval dont les capacités d’absorption au niveau de l’appareil digestif sont réduites. La graine d’orge est la plus intéressante ; il faut la faire tremper pendant 24h, puis la laisser dans un récipient de type « passoire » jusqu’à germination. Il faut la distribuer lorsque le germe blanc d’un millimètre est sorti. La graine d’avoine, noire ou blanche, peut aussi être utilisée, mais elle est beaucoup plus énergétique et plus échauffante pour l’appareil digestif.

Comment changer l’alimentation du cheval ?

La flore intestinale est adaptée à une composition de ration ; lorsque la composition de la ration change, il faut que la flore intestinale s’adapte. Il faut donc changer progressivement l’alimentation du cheval en incorporant le nouvel aliment de façon de plus en plus importante à la ration actuelle, sur une durée d’une à deux semaines.

Quel est l’intérêt de mouiller la ration du cheval ?

La dentition du vieux cheval est souvent dégradée ; la mastication est favorisée lorsque l’aliment est humide. Il peut donc être intéressant d’humidifier la ration, à condition qu’elle soit composée de grains floconnés ou aplatis ; en effet le granulé a tendance à faire une "pâte" difficile à ingérer. Certains vieux chevaux ne mangent pas volontiers une ration humidifiée : il faut alors s’adapter en renonçant !