INFO COVID-19

Malgré nos efforts et l'organisation exceptionnelle mise en place, nous pouvons à ce jour assurer uniquement les crémations collectives sur certains secteurs géographiques. Nous vous remercions de votre compréhension.

L'équipe Horsia

Comprendre et soigner la diarrhée du cheval

diarrhée cheval

Plutôt fréquente, la diarrhée du cheval ne doit pourtant pas être prise à la légère. Si elle est souvent bénigne, elle peut aussi avoir des conséquences graves, surtout sous sa forme aiguë.

Lorsque tout va bien, l'intestin du cheval absorbe l'eau et les nutriments contenus dans les aliments. Mais il arrive qu'il se mette à dysfonctionner. L'eau est alors éliminée directement par l'organisme : c'est la diarrhée, qui peut entraîner une déshydratation sévère et une perte de protéines. Identifier rapidement les symptômes permet alors d'agir efficacement.

Comment se manifeste la diarrhée du cheval ?

En cas de diarrhée, le cheval émet des crottins mous ou liquides et présente une déshydratation d'importance variable. On observe aussi parfois :

  • de la fièvre,
  • un manque d'appétit,
  • une dépression,
  • des douleurs abdominales.

En cas de diarrhée chronique (persistant pendant au moins 7 jours), l'animal peut également maigrir et présenter des œdèmes sous cutanés.

Les causes de la diarrhée du cheval

Les causes les plus fréquentes de la diarrhée chez le cheval sont :

  • les infections bactériennes,
  • les infections parasitaires,
  • les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS),
  • l'ingestion de substances toxiques (fougères, glands...),
  • une consommation excessive de grains.

Les cas de diarrhée chronique peuvent également s'expliquer par :

  • des tumeurs,
  • une inflammation abdominale chronique,
  • l'ingestion de sable,
  • une flore digestive altérée,
  • des pathologies extra intestinales (hépatiques, rénales...).

Comment traiter la diarrhée du cheval ?

La diarrhée du cheval nécessite l'intervention d'un vétérinaire. Les premières mesures visent à limiter ses conséquences sur l'organisme. Il faut ainsi :

  • Réhydrater rapidement l'animal avec une perfusion.
  • Protéger sa muqueuse intestinale avec des pansements intestinaux.
  • Faire baisser la fièvre avec des antipyrétiques.

S'ils sont violents, les spasmes intestinaux associés à la diarrhée peuvent faire souffrir le cheval : des médicaments anticoliques permettent de le soulager.

Enfin, il faut lutter contre la cause de la diarrhée :

  • Face à une cause bactérienne, le vétérinaire prescrit des antibiotiques.
  • Si la cause est parasitaire, il administre des vermifuges.
  • En cas d'inflammation, des médicaments spécifiques permettent aussi de traiter l'animal.
  • Si la diarrhée est causée par l'ingestion de sable, il faut cesser le nourrissage au sol et administrer une cure de psyllium pour évacuer.

En parallèle, une cure de probiotiques est indiquée pour réensemencer la flore digestive. En cas de diarrhée chronique, il faut également effectuer un rééquilibrage alimentaire en augmentant progressivement la part de protéines et en donnant du foin à volonté.

Chez le cheval, toute diarrhée doit être traitée en urgence afin d'éviter la déshydratation sévère. Si une bonne alimentation réduit le risque et la récidive, un traitement médical est souvent nécessaire.

Maladie du cheval