L'entretien du poil du cheval âgé

entretien poil et pansage du vieux cheval

L’irrégularité de la pousse du poil et le manque de soins quotidiens apportés au cheval âgé entraînent de nombreux problèmes qui trouvent néanmoins des solutions simples avec un peu d’organisation et de connaissances.

Evolution dégénérative du poil du cheval

La vieillesse du cheval et la modification du fonctionnement hormonal qui l’accompagne entraîne un poil difficile à entretenir : aspect gras, présence de pellicules, "poil de bourre" important en sous-poil.

Le pansage, qui est souvent effectué moins fréquemment avec un vieux cheval, devient difficile et semble plutôt gêner le cheval que lui apporter du plaisir.

De plus, le vieux cheval étant moins souple, il va peiner à entretenir lui-même son pelage entraînant :

  • L'apparition de démangeaisons,
  • La présence de poux et autres parasites externes (qui se développent plus facilement sur des organismes affaiblis , comme le cheval âgé),
  • De l'eczéma…

Il va donc être nécessaire de shampouiner le cheval et souvent même de le tondre pour rendre cette opération plus efficace (une couverture sera alors placée sur le cheval pour remplacer la chaleur du poil enlevé). Des shampoings spéciaux (antiseptiques,…) vous seront délivrés par votre vétérinaire.

Pathologies observées : La maladie de cushing

Une maladie neuroendocrinienne difficile à soigner, le "cushing", atteint souvent les vieux chevaux. Les principaux symptômes observés sont l’hirsutisme (le poil pousse avec une longueur anormale et de façon désordonnée) et une augmentation importante de la quantité d’eau absorbée et de la quantité d’urine rejetée : il est alors important de consulter votre vétérinaire qui pourra intervenir pour ralentir le processus dégénératif.

Toutes les anomalies et cicatrices observées sur la peau doivent lui être signalées car elles sont souvent difficiles et longues à soigner. Il pourra même parfois vous prescrire des pommades à base de cortisone pour éviter une aggravation des lésions de démangeaison.

Entretien spécifique du poil du cheval âgé

Pour faciliter l’entretien quotidien que le cheval réalise lui-même de son pelage, on peut placer des brosses de balais (assez raides) fixés sur une planche, elle-même fixée sur la paroi du boxe : il se grattera ainsi efficacement sans avoir à se contorsionner.

Par ailleurs, le pansage réalisé manuellement par le cavalier doit permettre avant tout d’enlever le sous-poil par des petits mouvements circulaires. Pour compléter, l’utilisation de l’aspirateur peut se révéler très efficace ; penser aussi à nettoyer le coin des yeux et l’anus.

Des compléments alimentaires adaptés, des oligoéléments, de la biotine peuvent permettre de lutter contre les effets du vieillissement de la peau et du pelage en général.

L’entretien régulier du pelage de votre cheval âgé représente aussi un moment privilégié d’échange avec lui et de continuité de la relation qui vous unit.

revenir aux conseils

Questions / Réponses

Comment tondre plus facilement le poil du vieux cheval ?

Le poil du vieux cheval comprend souvent un sous-poil (ou poil de bourre) dont il peine à se débarrasser. Lorsque l’on veut le tondre, ce sous-poil gêne le fonctionnement des peignes de la tondeuse. L’utilisation de l’étrille de pansage va vous aider à enlever ce sous-poil ; si son utilisation est insuffisante, on peut utiliser une brosse spéciale utilisée pour les chiens , qui traverse le poil de surface pour s’emparer du poil de bourre. On peut ensuite passer le cheval à l’aspirateur, avant d’utiliser la tondeuse.