L'hébergement du cheval âgé

Hébergement vieux cheval

Le choix du bon hébergement est avant tout celui qui vous permet d’avoir une présence la plus facile et fréquente au côté de votre cheval. Il faut préférer des conditions seulement acceptables avec vous à ses côtés à des conditions apparemment plus adaptées sans vous.

La nécessité de l’exercice physique

Le cheval étant un herbivore, son habitude de vie consiste à marcher une grande partie de la journée tout en broutant ; il est certain que son utilisation par l’homme et son hébergement en box ont modifié ce comportement. Il sera nécessaire d’apporter un exercice physique quotidien au cheval vieillissant pour :

  • limiter les méfaits de l’arthrose ;
  • exciter les sens du cheval ;
  • améliorer son appétit.

Tous les exercices sont bons, pourvus qu’ils soient adaptés à l’état physique du cheval : promenade montée, promenade en main, travail aux longues rênes, jeux en liberté avec son cavalier, jeux ou contact avec un autre animal. Cependant, le placer dans une prairie ne résout pas le problème ; de nombreux chevaux restent alors prostrés sans mouvement : il faut alors rechercher d’autres solutions. 

La conquête de nouveaux compagnons

Si le cheval est un animal grégaire, réintégrer dans un groupe un cheval qui a vécu seul pendant de nombreuses années n’est pas chose facile ! Selon son âge, la présence de chevaux plus dominants peuvent lui interdire l’accès à la nourriture ; certains chevaux sont poussés à se déplacer en permanence par leurs congénères et n’arrivent plus à trouver le temps de brouter pour s’alimenter. Il faut donc bien étudier la composition du groupe. On pourra souvent plus facilement constituer des paires de chevaux aptes à vivre ensemble.

On peut aussi placer le cheval dans un paddock individuel placé à côté d’un autre de sorte que les chevaux aient un contact visuel, olfactif mais aussi tactile, de part et d’autre d’une clôture fixe par exemple. Lorsque la sécurité de chaque cheval est assurée, la présence de congénères permet une stimulation du cheval et retarde les effets de la sénilité.

Le contact de l’homme avec le cheval

L’homme s’est positionné en substitut du congénère équin dans la construction de la relation sociale avec le cheval. Tous les repères du cheval se sont construits autour de cette relation avec l’homme, y compris les relations avec les autres chevaux puisqu’elles ont été réalisées sous contrôle humain ; le cheval ne peut donc plus se passer de cette relation. Vouloir le replacer dans un contexte social uniquement lié à ses congénères l’exposerait à une grande angoisse et le mettrait en situation de stress. Ce transfert doit donc se réaliser très progressivement.

La modification de l’exercice physique du cheval âgé, de ses habitudes alimentaires et sociales nous obligent à modifier ses conditions d’hébergement pour son bien-être.

revenir aux conseils

Questions / Réponses

Le cheval âgé doit-il disposer d’un abri au pré ?

Le vieux cheval craint particulièrement les courants d’air ; il devra donc disposer d’un abri naturel ou d’un bâtiment. Il doit aussi pouvoir s’abriter du soleil durant les fortes chaleurs. La dimension de l’abri et la nature du sol doivent permettre au cheval de pouvoir se relever facilement.

Quelle litière choisir ?

La paille, si elle n’est pas de très bonne qualité peut être source de moisissures, mais elle permet de réaliser des boxes « en bateau », avec des bords relevés qui aident le cheval à se relever et évite qu’il ne s’emmure. Les litières en lin, en chanvre, en copeaux dépoussiérés sont particulièrement indiquées pour les chevaux ayant des problèmes respiratoires. Dans tous les cas, le volume de litière devra permettre le confort du cheval.

Un cheval peut-il se nourrir uniquement avec de l’herbe ?

La qualité de l’herbe est variable en fonction des saisons et de la nature du terrain. Des analyses (d’herbe et de terre) peuvent permettre de connaitre la valeur de ce qui va être apporté au cheval. Un aliment complémentaire pourra être donné pour obtenir le bon équilibre. A certaines périodes de l’année, l’herbe représente uniquement une distraction pour le cheval car sa valeur nutritive est très faible.

Le cheval âgé peut-il avoir froid en étant en stabulation ou en extérieur avec abri ?

Le cheval ne craint pas le froid, seulement les courants d’air. Néanmoins, le cheval âgé dépensera beaucoup de calories pour lutter contre le froid et comme il est toujours difficile de le garder en état, il est préférable de lui mettre une couverture (imperméable et adaptée à l’extérieur), bien qu’il ne soit pas tondu pour limiter la perte de calories.

Il faut préférer un endroit un peu frais mais bien ventilé à un espace confiné et chaud ; ne pas se fier à son propre ressenti d’humain.

Mon cheval a souvent du mal à se relever au box ?

En vieillissant, le cheval manque de force musculaire ; pour l’aider à avoir de meilleurs appuis, on peut placer sous la litière un tapis en caoutchouc, qui apportera en plus une isolation contre l’humidité.