INFO SERVICE

Nous sommes actuellement dans l’incapacité de procéder aux crémations individuelles pour les équidés. Nous vous remercions pour votre compréhension.

L'équipe Horsia

La fourbure du poney : la reconnaître et la soigner

fourbure poney

Pathologie fréquente du pied et du sabot, la fourbure du poney peut avoir des conséquences graves. Il s'agit de la deuxième cause de mortalité chez les équidés.

La fourbure survient lorsque le sang ne circule plus dans les tissus, qui se nécrosent, entraînant parfois le basculement de la troisième phalange vers l'avant. Elle peut être aiguë ou chronique. Chez le poney, la fourbure est liée à de nombreux facteurs, qu'il faut identifier rapidement pour traiter la crise et éviter la récidive.

Les symptômes de la fourbure du poney

Les symptômes de la fourbure s'identifient assez facilement en observant l'animal, qui adopte alors une posture très caractéristique.

  • Pour éviter de faire reposer son poids sur les pieds atteints, il se tient en arrière ;
  • Si ses quatre pieds sont touchés, il peut même renoncer à se lever, restant couché sur le flanc ;
  • Lorsqu'il marche, il boite ;
  • Il transpire, respire rapidement et son rythme cardiaque est élevé ;
  • Les pieds concernés sont douloureux et chauds ;
  • On observe également parfois un saignement au niveau de la couronne du sabot, signe que le pronostic vital est malheureusement déjà engagé.

Les causes de la fourbure du poney

Chez le poney, on compte 2 grands types de causes de la fourbure :

  • Elle peut être liée à un surpoids, à une alimentation trop riche ou à la consommation d'eau trop froide ;
  • Les traitements aux corticoïdes, des infections généralisées ou un travail excessif sur un sol trop dur peuvent également la causer.

Comment traiter la fourbure du poney ?

Si une crise se déclenche, la première mesure à prendre est de contacter le vétérinaire.

  • Le vétérinaire prescrit un protocole de soins et un traitement adapté. Généralement, un anti-inflammatoire non stéroïdien et du repos sont nécessaires. L'idéal est alors d'installer l'animal sur un sol souple. On peut également pratiquer des bains d'eau froide sur les sabots.
  • Dans les cas très graves, une chirurgie peut s'imposer.

Comment éviter la récidive ?

Pour éviter la fourbure du poney, quelques bonnes pratiques s'imposent :

  • Il convient d'ajuster l'alimentation du poney et de limiter sa ration si nécessaire
  • L'eau donnée à l'animal doit toujours être à température ambiante, surtout lorsqu'il fait chaud
  • Pour réduire le risque d'infection, il faut bien surveiller les femelles lors du poulinage : le placenta doit être complètement expulsé et toute inflammation traitée sans délai.
  • Vermifuger régulièrement le poney évite le surparasitisme, tandis que des drainages anti-fourbure éliminent les toxines, sources d'inflammation
  • L'entretien des pieds doit se faire avec attention : parfois, il faut déferrer ou préférer une ferrure orthopédique.

Face à la fourbure du poney, mieux vaut prévenir que guérir. En cas de crise, un traitement vétérinaire et un réajustement de l'alimentation et des soins peuvent permettre d'éviter le pire.

Maladie du cheval