INFO COVID-19

Malgré nos efforts et l'organisation exceptionnelle mise en place, nous pouvons à ce jour assurer uniquement les crémations collectives sur certains secteurs géographiques. Nous vous remercions de votre compréhension.

L'équipe Horsia

Cheval et datura

dature plante toxique cheval

Le genre botanique Datura, issu de la grande famille des Solanacées (pomme de terre, pommier d’amour, belladone, morelle noire…), compte une dizaine d’espèces originaires d’Amérique centrale. Ce genre aurait été introduit très tôt en Asie du sud-est puisque les textes fondateurs de la médecine ayurvédique mentionnent explicitement le datura et font état d’une très bonne connaissance de ses propriétés pharmacologiques.

L’espèce de datura la plus connue sous nos latitudes est le Datura Stramonium ou datura stramoine qu’on appelle communément "trompette des anges" ou – moins sympathique – herbe du diable, herbe des magiciens, stramoine… Toutefois, aujourd’hui, en jardinerie, il est tout à fait possible de se procurer d’autres espèces de datura : certaines sont très appréciées pour leurs propriétés ornementales.

Le datura stramoine est une mauvaise herbe (adventice) qui peut mesurer jusqu’à 2 mètres de haut présentant de petits  (trichomes) sur ses tiges et des fleurs blanches, dressées vers le haut, pouvant atteindre 20 cm de long pendant leur floraison (de juin à l’hiver). Le fruit du datura stramoine est une capsule de 5 à 10 cm de long, hérissée d’épines et renfermant des graines de couleur marron : certains parlent de « pomme épineuse » pour évoquer ce fruit.

Toutes les espèces de datura sont toxiques car riches en alcaloïdes (hyoscyamine, scopolamine, atropine) : elles ont, en plus de propriétés atropiniques, des propriétés psychotropes relativement bien connues. Pour le datura stramoine, il semblerait que les graines soient l’organe le plus toxique de la plante.

Comment les chevaux accèdent-ils au datura ?

Le datura stramoine, en plus de prospérer sur les terres non cultivées, se révèle également résistant aux pesticides. Il se développe fréquemment aux abords des cultures, notamment celles de maïs. Il est peu appétent pour les chevaux car il dégage une odeur rance et possède un goût amer. La contamination des fourrages est donc le mode d’exposition le plus vraisemblable des chevaux au datura stramoine.

Concernant les daturas cultivés dans les parcs et jardins, l’exposition peut se faire dans le cadre d’une simple promenade mais la probabilité d’intoxication est faible (appétence et quantité ingérée faibles).

Quels sont les symptômes d’une intoxication au datura ?

Le spectre des symptômes d’une intoxication au datura est large.
Les chevaux intoxiqués présentent en général :

  • des troubles digestifs peu spécifiques (anorexie, coliques),
  • des troubles généraux (abattement, mydriase, décubitus, sécheresse des muqueuses)
  • des troubles cardio-respiratoires (tachycardie, tachypnée),
  • des troubles nerveux (tremblements, ataxie, hallucinations).

Que faire si votre cheval a ingéré du datura ?

Il n’existe pas d’antidote.

Plus la quantité ingérée est importante plus le pronostic est réservé.
Contactez votre vétérinaire qui pourra mettre en place un traitement éliminatoire et/ ou de soutien.

Une seule solution : la prévention et l’éviction

Dans la mesure du possible, empêchez l’accès de vos chevaux au datura.

revenir aux conseils